Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques

Du 18 au 24 novembre a lieu « la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques ». Depuis qu’ils ont été découverts, les antibiotiques ont été utilisés de façon répétée et de manière excessive ou à mauvais escient chez l’humain et chez les animaux.

L’objectif de cette semaine est de sensibiliser la population mondiale (grand public, agents de santé et les décideurs politiques) à la résistance aux antibiotiques et d’éviter que de nouvelles résistances aux antibiotiques n’apparaissent ou que les résistances actuelles ne gagnent du terrain. Ces bactéries sont responsables de maladies graves et plus difficiles à traiter qu’auparavant.

 

Quels sont les chiffres clés de la résistance aux antibiotiques ?

Santé publique France a publié un rapport ce lundi 18 Novembre : en 2015, plus de 670 000 infections à bactéries résistantes aux antibiotiques ont été recensées en Europe, 125 000 infections à bactéries multi résistantes en France et plus de 5500 décès en France étaient liés à ces infections. La France est le 4ème pays le plus consommateur d’antibiotique en Europe.

 

Comment lutter contre la résistance aux antibiotiques ?

Pour que les antibiotiques restent efficaces, quelques principes d’utilisation sont de mise avec ces 4 règles à respecter ; la bonne indication (infections à bactéries), la bonne molécule (antibiogramme), la bonne dose (ni insuffisante, ni excessive) et la bonne durée (respecter la durée de prescription). Pour limiter la transmission des bactéries (résistantes ou non), l’hygiène est très importante. Vigilance particulière sur l’hygiène des mains, surtout après le passage aux toilettes, avant de préparer le repas, avant et après avoir pris soin d’une personne… La vaccination ne doit pas être négligée, un taux élevé de personnes vaccinées permet d’éviter la propagation de certaines maladies infectieuses.

 

Le froid est bien présent, les bactéries sont de retour, alors à votre tour de mettre en place tous ces conseils à la maison, au travail… 

 

Sources :

https://www.santepubliquefrance.fr/

https://www.who.int/

 

Dr Elodie Duquenne